Accueil » À propos » Actualités » CAMPAGNE DE COMMUNICATION: Où EST POUBLIE ?

CAMPAGNE DE COMMUNICATION: Où EST POUBLIE ?

Colorée et ludique, voici la nouvelle campagne de communication de l’ESH Habitat Perpignan Méditerranée qui met en avant un CAP (Colonne Aérienne de Proximité – ou bac à ordures) vêtu d’un costume rayé semblable à celui du célèbre héros bariolé que l’on retrouve dans la BD « Où est Charlie ? ». Une communication qui se veut pédagogique et décalée pour interpeller et inciter à prendre davantage soin de son environnement. Elle a été déployée sur le site de Vernet-Salanque, quartier expérimental en termes d’actions propreté, à l’occasion de l’événement O FIL DU TRI organisé le samedi 19 novembre au square Ivo Malec.

 

De Charlie à Poublie…

Plutôt que de mettre en avant les principaux types d’incivilités rencontrés sur l’espace public (déjections canines, dépôts d’encombrants, jets par les fenêtres, déchets sauvages) et d’opter pour une campagne qui pointe le manque de civisme ou de propreté des usagers, le parti-pris a été celui de l’humour. La cible de cette campagne ce sont les enfants car ce sont souvent eux qui « descendent les poubelles ». Ce sont de plus les jeunes générations qu’il faut sensibiliser pour qu’elles agissent en tant que prescripteur auprès de leurs parents et familles et qu’elles conservent, une fois adulte, une attitude vertueuse et respectueuse de l’environnement dans le futur.

 

Une campagne déployée dans le cadre de la journée « O FIL DU TRI ».

L’ESH Habitat Perpignan Méditerranée a organisé la manifestation « O Fil du tri » le samedi 19.11 de 10h à 17h dans le cadre de la SERD (Semaine Européenne de la Réduction des Déchets) et des actions Propreté menées sur le site de Vernet-Salanque depuis cet été.
En partenariat avec la DVDEP de Perpignan Méditerranée Métropole, les Ambassadeurs du Tri, le Sydetom66, les animateurs de l’EAJ Diagonale du Vernet, la Roseraie Services, les couturières, Brigitte Vumbi (Grigri de maison) et les associations Vernet au féminin / le Point de départ 66.
La manifestation s’est déroulée au square Ivo Malec (face à l’école Jean Jaurès) en présence de nombreux habitants. Cette journée de sensibilisation ludique et conviviale décomposée en 2 temps  a permis de parler de prévention tout en s’amusant.
Le matin, la marche de nettoyage organisée sur le square Ivo Malec et les jardins familiaux a donné lieu au ramassage de 24 sacs poubelles de 130 litres de déchets et 4 caisses de bouteilles de verre.

L’après-midi, les enfants se sont livrés à un atelier graff intitulé « TAG TON CAP » au cours duquel ils ont pu graffer des Cap (bacs à ordures incendiés cédés par la DVDEP de l’Agglo). Le public s’est également vu proposer des ateliers autour du recyclage : couture, création de bijoux, de doudous et de tawashi (éponges recyclées) par les Ambassadeurs du Tri.
Les Ambassadeur du Tri ont aussi procédé à la sensibilisation à l’utilisation d’un bac à Biodéchets récemment implanté sur la zone avec distribution de bio-seaux. Ensuite, Muriel Corréard, Directrice Générale de l’ESH HPM, qui a participé à l’événement, a expliqué l’opération de communication « Où est Poublie ? ».
La journée s’est terminée par un grand goûter partagé préparé par les associations Vernet au Féminin et Le Point de départ 66.

5 poubelles disséminées dans le quartier

Le quartier de Vernet-Salanque a été sélectionné à titre expérimental pour y déployer des actions destinées à améliorer la propreté des communs, espaces verts et publics du site. Dans cette optique, la manifestation O FIL DU TRI nous a permis de lancer la campagne de communication / sensibilisation à la propreté intitulée « Où est Poublie ? ».

5 bac à ordures recouverts des couleurs du célèbre héros « Où est Charlie ? » auquel nous avons emprunté le look (lunettes et rayures) ont été positionnés dans l’espace public de Vernet Salanque.
Les 4 bacs qui ont fait l’objet de l’atelier « TAG TON CAP » le samedi 19 seront repositionnés également à leur côté.

Cette campagne met en valeur les dispositifs de recueil de ordures et sensibiliser ainsi les plus jeunes au respect du tri et du recyclage. Le message se veut ludique, il attire l’œil sur le contenant pour y mettre les bons contenus en adoptant les bons gestes. Il faut trouver Poublie et lui donner à manger… les bons déchets !
Cette campagne sera relayée par le gardien et la médiatrice sociale d’Habitat Perpignan Méditerranée qui passeront dans les 510 logements de la zone pour expliquer la campagne aux habitants grâce au livret pédagogique que nous avons crée.

Un livret ludique et pédagogique

Comme la campagne de communication s’adresse aux plus jeunes, l’ESH Habitat Perpignan Méditerranée a crée et imprimé un petit livret format A5 sur lequel figurent une grande carte en page intérieure jonchée d’ordures dans laquelle sont dissimulés Poublie et ses 5 amis du tri (bac orange Biodéchets, bac Verre, colonne Textiles, bac gris Ordures Ménagères, bac jaune du Tri, corbeille à papier). Le jeu consiste à retrouver les 6 container à déchets. La dernière page rappelle  les bons gestes du tri en distinguant chaque réceptacle et ses déchets associés.

A vous de jouer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez ces supports et téléchargez-les ici : https://www.calameo.com/books/0070182243f1aabd958c7

Déclinaison de la campagne sur les supports de communication interne et externe de l’entreprise

Logo, page de couverture et bannières des pages des réseaux sociaux d’Habitat Perpignan Méditerranée mais aussi  nos signatures mail s’habillent aux couleurs de Poublie !

Chacun peut être ainsi prescripteur et relayer cette campagne de communication au plus grand nombre. Il est en effet important d’informer et de sensibiliser nos agents et nos partenaires professionnels à ces enjeux fondamentaux que sont le tri, le recyclage et la propreté dans nos résidences.

L’ESH Habitat Perpignan Méditerranée s’engage dans de nombreuses actions pour améliorer l’environnement et la qualité de vie de ses locataires. Le bien vivre ensemble va en effet de pair avec un cadre de vie accueillant, agréable et propre. La propreté dépend certes de ceux qui  vivent dans les logements mais accompagner les locataires de façon ludique et dédramatiser peut amener à des comportements plus vertueux. C’est tout du moins le but recherche de cette campagne de communication qui ne se prend pas au sérieux et se veut légère.